top of page

Dernière mise à jour : 22 déc. 2023

Durant l'automne, on nous demandait de nous débarrasser d'un passé qui ne nous correspondait pas

(ou plus), et qui ne nous appartenait pas (qui n'était pas de notre nature) ; par exemple, quelque chose qui nous a été imposé.

Par contre en hiver, on nous demande de développer, d'améliorer ou de transformer certains éléments qui nous appartiennent, mais qui jusque-là n'étaient pas encore cultivés et ce, afin d'exprimer tout leur potentiel.


Il s'agit donc de mettre en lumière soit certains aspects de nous-mêmes que nous avons ignorés jusque-là (pour toutes sortes de raisons conscientes ou subconscientes), soit d'autres aspects de nous-mêmes que nous n'utilisons pas correctement (en d'autres termes, soit ils sont déviés de leur vraie course, soit ils sont carrément rejetés ou niés).


La période hivernale nous offre de belles opportunités. C'est en hiver que nous disposons des plus grandes capacités pour nous concentrer et réfléchir.

Par conséquent, si nous voulons créer un projet, si nous nous sentons inspirés, mais si nous ne savons pas comment structurer nos idées, alors il est bon de nous y prendre l'hiver: c'est à cette saison que nous pourrons au mieux structurer nos pensées, nos idées, et donc préparer notre projet, afin qu'il se manifeste au printemps ou en été.




L'hiver est aussi la période idéale pour apprendre à méditer, surtout si nous n'avons jamais essayé ou si nous y arrivons difficilement: en effet, comme il est plus aisé de se concentrer en hiver, la méditation paraît plus "facile".

Pendant l'hiver, tout individu peut franchir le seuil du monde spirituel beaucoup plus facilement que le reste de l'année.

Plus nous avançons vers la fin de l'année, et plus les êtres humains sont insécurisés et cherchent donc à fuir par tous les moyens : ils s'agitent, courent partout et ne font rien d'important.

La raison en est qu'ils refusent de se confronter à leur mal (manques, défauts, mensonges, égoïsme, etc.) et celui-ci "remonte" pendant l'automne, jusqu'à affleurer, remonter à la conscience vers la fin de l'année.

Voici les moments clés des fêtes de fin d'année pour les vivre en conscience et accueillir tout ce qu'elles nous offrent de beau:

Entre le 24 et le 25 décembre, c'est un passage qui est proposé à l'humanité: soit demeurer dans la "chute", soit entrer dans le futur!

Ainsi la nuit de Noël, nous franchissons le seuil du monde spirituel et nous communions avec lui.

Nous nous souvenons de nos liens avec notre Âme céleste (ou Moi supérieur).

Le 25 décembre symbolise les forces de guérison dans son corps éthérique. Il symbolise les forces d'innocence, de vie et d'amour. C'est la fête de l'amour du cœur. Renaissance de la lumière, les jours commencent à rallonger.

La fête de Noël est celle de la naissance: elle est reliée aux forces créatrices enfantines. Elle permet également le développement de la clairvoyance consciente et lumineuse.

Le 31 décembre est lié à la Sagesse éternelle dont chaque être humain doit acquérir, au moins, une petite partie, grâce à ses efforts de pensée libre et à sa vie intérieure spirituelle.


Le 1er janvier est une journée liée aux actes de Foi accomplis en associant sa pensée à sa volonté, afin d'agir ce que l'on pense: ceci crée des bases sur lesquelles s'appuyer.


Je vous souhaite de merveilleux moments de fin d'année,


A bien vite,


Alessandra


Source " Natura " Terre de Lumière







53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page